Wuxi, Jiangsu, Chine
Suivez-nous :

ISO Cleanroom 7 vs. ISO Cleanroom 8 : comprendre les différences

Partager par :

ISO Cleanroom 7 vs. ISO Cleanroom 8 : comprendre les différences

Les salles blanches jouent un rôle essentiel dans diverses industries, en garantissant des environnements contrôlés où la contamination est réduite au minimum selon des normes spécifiques. Les classifications ISO (Organisation internationale de normalisation) des salles blanches sont utilisées pour définir les niveaux de propreté et de contrôle dans ces espaces critiques. Dans cet article, nous explorons les distinctions entre la salle blanche ISO 7 et la salle blanche ISO 8, en mettant en lumière leurs caractéristiques et applications uniques.

1. Introduction aux salles blanches ISO

Avant de se pencher sur les différences, il convient d'établir une compréhension fondamentale des salles blanches ISO. Ces environnements contrôlés sont méticuleusement conçus pour maintenir des niveaux de propreté spécifiques, qui sont cruciaux pour les industries où la moindre contamination peut avoir des conséquences importantes. Les normes ISO fournissent un cadre structuré pour la classification des salles blanches, chaque classification correspondant à un niveau différent de propreté et de contrôle.

2. Nombre de particules

Salle blanche ISO 7 : Cette classification fixe une norme stricte en matière de propreté, exigeant un nombre maximal de particules par mètre cube d'air inférieur à celui autorisé. Par conséquent, la salle blanche ISO 7 se caractérise par des niveaux de contamination particulaire exceptionnellement bas.

Salle blanche ISO 8 : En revanche, la salle blanche ISO 8 autorise un nombre maximal de particules par mètre cube d'air plus élevé. Tout en maintenant la propreté, elle autorise des niveaux de contamination particulaire légèrement plus élevés que la salle blanche ISO 7.

3. Changements d'air

Salle blanche ISO 7 : Les salles blanches de cette catégorie nécessitent généralement un taux plus élevé de renouvellement de l'air par heure. Cette filtration et ce renouvellement fréquents de l'air contribuent au maintien des normes de propreté rigoureuses définies par la norme ISO Cleanroom 7.

Salle blanche ISO 8 : Les environnements ISO Cleanroom 8 peuvent avoir moins de renouvellements d'air requis par heure. Cela signifie que l'air n'est pas rafraîchi aussi fréquemment que dans une salle blanche ISO 7, ce qui peut avoir un impact sur le contrôle de la contamination particulaire.

4. Rigueur du contrôle

Salle blanche ISO 7 : La salle blanche ISO 7 est réservée aux applications exigeant le plus haut niveau de propreté et de contrôle de la contamination. Des industries telles que la fabrication de semi-conducteurs, les produits pharmaceutiques et la biotechnologie s'appuient sur la salle blanche ISO 7 pour répondre à leurs exigences rigoureuses.

Salle blanche ISO 8 : La salle blanche ISO 8 convient aux environnements où un niveau de propreté moindre est acceptable. Bien que la propreté reste une priorité, elle est choisie pour les applications où un certain degré de contamination particulaire est tolérable. Elle est donc plus rentable pour les processus moins exigeants.

5. Application

Salle blanche ISO 7 : La salle blanche ISO 7 trouve sa place dans les industries et les processus où une contamination même minime peut avoir des répercussions importantes. Il s'agit par exemple de la production d'électronique de pointe et d'appareils médicaux, où la précision et la propreté sont primordiales.

Salle blanche ISO 8 : En revanche, la salle blanche ISO 8 est appliquée dans des scénarios où la propreté reste importante, mais pas dans la même mesure critique que la salle blanche ISO 7. Elle est souvent choisie pour certaines zones d'emballage ou de stockage où un niveau de propreté légèrement inférieur est acceptable.

6. Conclusion

En résumé, la principale distinction entre les salles blanches ISO 7 et ISO 8 réside dans le niveau de propreté et de contrôle qu'elles offrent. La salle blanche ISO 7 fixe une norme plus élevée, ce qui la rend idéale pour les applications critiques, tandis que la salle blanche ISO 8, bien que toujours propre, est plus permissive en ce qui concerne la contamination particulaire. Le choix entre ces classifications dépend des exigences spécifiques de la salle blanche et des considérations de coût, ce qui garantit que la salle blanche s'aligne sur les besoins précis de l'industrie qu'elle dessert.


Section des questions et réponses

1. Que signifie ISO dans les classifications ISO des salles blanches ?

  • ISO est l'acronyme de l'Organisation internationale de normalisation. Les classifications ISO des salles blanches sont définies par cet organisme international afin de normaliser les niveaux de propreté des salles blanches.

2. Les normes ISO Cleanroom 7 et ISO Cleanroom 8 sont-elles les seules classifications ?

  • Non, la classification des salles blanches ISO s'étend de la classe ISO 1 (la plus propre) à la classe ISO 9 (la moins propre). Les salles blanches ISO 7 et ISO 8 sont deux classifications au sein de cette gamme, chacune ayant ses propres normes de propreté.

3. Pourquoi la numération des particules est-elle essentielle dans la classification des salles blanches ?

  • Le comptage des particules est un facteur critique car il quantifie le niveau de contamination particulaire dans une salle blanche. Les niveaux de tolérance aux particules varient d'une industrie à l'autre, d'où la nécessité de classifier les salles blanches différemment.

4. La salle blanche ISO 8 peut-elle être utilisée dans la fabrication de produits pharmaceutiques ?

  • La salle blanche ISO 8 peut être utilisée dans la fabrication de produits pharmaceutiques pour des processus ou des zones spécifiques où un niveau de propreté légèrement inférieur est acceptable. Toutefois, pour les étapes critiques de la production pharmaceutique, des classifications plus élevées telles que la salle blanche ISO 7 sont généralement utilisées.

5. Quels sont les facteurs à prendre en compte pour choisir entre ISO Cleanroom 7 et ISO Cleanroom 8 ?

  • Le choix dépend des exigences spécifiques de l'application de la salle blanche. Il faut tenir compte des normes industrielles, des considérations de coût et du niveau admissible de contamination particulaire pour déterminer la classification de salle blanche la plus appropriée.

Catégories

Nous contacter

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
fr_FRFrançais
Défiler vers le haut

télécharger les catalogues JEUNESSE

N'hésitez pas à contacter notre équipe.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Laissez un message maintenant !

Vous souhaitez discuter de notre travail ou d'un défi auquel vous êtes confronté ? Laissez-nous vos coordonnées et nous vous contacterons rapidement.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.